Allianz Côte d’Ivoire assiste les femmes incarcérées à la MACA

Chacune d’elle, dans un élan de solidarité certain, s’est mobilisée et a apporté des vivres et non vivres afin d’assister ces femmes privées de liberté. Elles ont pu, une fois de plus compter sur le généreux concours des Directions Générales d’Allianz Assurances Côte d’Ivoire pour renforcer ces dons.

C’était un vendredi, aux alentours de 10h que cette mémorable visite s’est ténue, avec l’appui de l’ONG PLAYDOO, représentée par sa présidente, le Docteur KODJO. Arrivés sur les lieux, c’est après les contrôles de routine que  les visiteurs ont été accueillis par M. Amonkou, régisseur de la MACA. Les visiteurs ont ensuite obtenu l’autorisation de discuter avec les femmes détenues. C’est avec des visages éclairés par des sourires que la délégation d’Allianz a été reçue par ces dames qui se sont données libre cours à des échanges et qui les ont infiniment remerciées pour toute cette attention à leur endroit.

Cette visite qui s’est achevée par la remise de dons aux environs de 12h30, fut un moment riche en émotions. Une action solidaire de plus qui vient confirmer la volonté d’Allianz Côte d’Ivoire de se rapprocher de toutes les couches sociales et d’être l’assureur préféré des ivoiriens.

Allianz CI remise de dons aux femmes incarcérées à la MACA
Délégation d'Allianz CI à la remise de dons aux femmes incarcérées à la MACA
  • Individuelle
  • Professionnelle

Vivre à Abidjan ?
Surpeuplé mais ça va on tient le coup
Vivre à Abidjan ?
C'est l'ambiance, on aime tout

Mais L'envers du décor 
Hélas ... 
C'est à peine si on y pense encore 
Des femmes, des mères là-bas ...

À la M.A.C.A !

Là, Je vous sens vous plaire dans toutes ces rimes 
Que c'est beau !

Mais là-bas

Nous les vîmes 
Et nous n'eûmes plus les mots 
Et nos cœurs furent pris de maux ...

Et notre tristesse sortit de ses abîmes ...  

Avant,
Femmes dans de belles tenues
Aux éclats de rires aigus
Et aux talons très pointus 

Aujourd'hui,
Femmes détenues
Aux vêtements décousus
Et aux mines abattues ...

Vous savez c'était un jour de mars
Et...
Et nous avions un peu marre 

Qu'elles soient oubliées,
De ceux qu'elles avaient portés ...
Qu'elles soient incarcérées,
Comme des damnés ...
Et qu'elles soient privées,
Privées de leur féminité ....

Car vous savez la liberté est relative ...
Mais la dépression elle, est maladive ...

Ma foi ce n'était qu'une simple visite ...
Mais ce jour-là
C'est infiniment remerciés
Que nous avons quitté 
La Maison d'Amour et de Confiance d'Abidjan 
Car c'est ainsi que nous l'avons laissé

Apporter des vivres et des non-vivres,
Poser des actions fortes
Les faire sourire,
Et les laisser ivres de joie 
Faire d'elles à nouveau des femmes fortes

Qui aurait cru cela d'une simple célébration ?
Sachez-le, c'est un peu notre mission

Car c'est un peu ça la vie 
Et chez Allianz, Nous l'avons compris

De A à Z.

 

Mlle Konan-Waidhet Coralie